Connexion

« The rider’s pelvis is connected to the horse’s pelvis. The movement of the horse’s hips communicates itself to the rider’s seat bones. The rider’s pelvis is also connected to the horse’s ribcage and pelvis in the sense that the rider can bend and turn the horse by turning his own pelvis, since the horse – at least the some what tuned up horse – will try to mirror the rider’s pelvic alignment with his own ribcage and pelvis  »

Traduit comme j’ai pu :

« Le bassin du cavalier est connecté à celui de sa monture. Le mouvement des hanches du cheval se communique aux ischions du cavalier (partie de l’iliaque qui forme le bassin). De plus, le cavalier est en lien direct avec la cage thoracique du cheval par ces mêmes ischions, ce qui lui permet d’orienter et d’incurver juste par son bassin. La plupart des chevaux (du moins ceux qui sont à l’écoute) essayeront de refléter avec leurs corps, les mouvements générés par « l’assiette » du cavalier. »

 

En déduction, un cavalier avec un dysfonctionnement de mobilité du bassin, peut donc être à l’origine de future problème de mobilité de la structure de son cheval… D’où l’importance de se remettre en question quand on arrive pas a exécuter un exercice.

janvier 24, 2015 · par  · dans Non classé · Tags:

Leave a Reply