Les dommages de l’hyper-flexion ou rollkür

Il s’agit de faire se mouvoir un cheval, le nez dans le poitrail.

Cette methode est pratiquée dans le milieu de la competition, surtout de dressage.

Cette position donne une fausse impression d’équilibre et de souplesse, cependant le cheval est en fait derrière la main, totalement encapuchonné, complètement bloqué au niveau de la masse musculaire du garrot, lorsque l’effet « rollkur » cesse pendant l’épreuve, le cheval soulagé retrouve une motricité de bien être, très tonique, mais il faut savoir que ces hyperflexions créent des douleurs au niveau des cervicales similaires à des migraines.

Cette vidéo montre dans l’ordre que

– cette position empêche les voies aériennes de jouer leurs rôles, et forcement l’animal éprouve de grandes difficultés a respirer.

– le surmenage des cervicales provoquée par cette pratique, entraine des blocages vertebraux allant jusqu’aux fractures cervicales, ainsi qu’une croissance et un remaniement osseux qui n’a pas sa place a cet endroit.

– l’hyperflexion rend le cheval aveugle, il doit alors faire des efforts occasionnant des céphalées frontale.

– les parotides situées en arrière des joues, sont fortement écrasées entrainant une salivation excessive. A noter que la parotide est directement liée à la veine jugulaire et à l’artère carotide qui sont deux éléments importants et vitaux.

De plus, la masse musculaire de l’encolure au lieu d’être tonifiée s’effondre et  la ligne du dessus n’est en rien favorisée.

Cette pratique est interdite par la FEI lors des competitions… Encore faudrait-il des commissaires de paddock vigilants et efficaces et des sanctions exemplaires.

 

mars 21, 2013 · par  · dans Blog · Tags: , , ,

Leave a Reply