Définition et Principe

L’ostéopathie est une médecine manuelle qui consiste à prévenir, diagnostiquer et traiter les restrictions (ou dysfonctions) de la mobilité des tissus du corps susceptibles d’en altérer l’état de santé.

Le premier principe de Still concerne la dysfonction ostéopathique. C’est la conséquence d’un traumatisme, d’efforts répétés, d’un trouble de la posture, d’une maladie, d’un stress psycho émotionnel ou de facteurs environnementaux (mauvaise alimentation, mauvaise hygiène de vie, pollution…), c’est une réaction mécanique et physiologique d’une structure du corps.

Elle s’accompagne d’une restriction de la mobilité de la structure concernée.

Toutes les parties du corps sont reliées entre elles par des tissus organiques (muscles, ligaments, fascias et aponévroses) qui le composent. Un corps est donc une « unité » fonctionnelle, ainsi qu’il est spécifique a chacun. De par ces liens, dès qu’une structure du corps présente une perturbation dans son fonctionnement, cela retentit sur le fonctionnement de structures situées à distance.

Ainsi s’établit le deuxième principe de Still : les structures du corps et les fonctions qu’elles doivent remplir sont interdépendantes. (« Toute maladie remonte à quelque désordre mécanique dans la machinerie du corps humain »

Don en réaction à un facteur contraignant, le corps s’organise pour se permettre une addaptation à ce nouvel événement. Il essaie de la compenser grâce à diverses stratégies : rééquilibration de sa structure (réaction mécanique en modifiant la tension des muscles ou la mobilité des articulations) et / ou modification de ses fonctions (réaction physiologique au niveau des organes). Il cherche une solution pour dépenser moins d’énergie.

Votre corps va en quelque sorte, répartir le travail sur plusieurs régions. Vous vous direz que  « la douleur s’est déplacée ». C’est en fait le même phénomène qui évolue mais la cause est identique.

Lorsque le corps ne peut pas adapter, qu’il n’arrive pas à réguler cette dysfonction, le corps décompense peu à peu, créant un trouble fonctionnel persistant. (décompensation = dégradation de tout ce qui permettait de maintenir l’état d’équilibre)

Autre point important a souligner, pour que la guérison du corps se fasse de manière efficace il faut que nos cellules reçoivent tous les éléments dont elles ont besoin pour remplir parfaitement leurs fonctions.

Cela a fait dire à Andrew Taylor Still que « la règle de l’artère est suprême » .

Les cellules doivent pouvoir se régénérer et se débarrasser de leurs déchets. Pour cela il faut que le sang, la lymphe, en un mot tous les liquides du corps, circulent librement pour permettre le renouvellement du milieu dans lequel baignent nos cellules. Et c’est le mouvement (quel qu’il soit) qui facilite l’acheminement des liquides dans les tissus.

Un autre système de régulation important est représenté par le système nerveux, qui est en relation étroite avec la colonne vertébrale.

Pour conclure : L’ostéopathie permet de réduire les méfaits des troubles fonctionnels, soit en supprimant leur cause, soit en réduisant leur impact dans le temps, et en améliorant les capacités du corps a se guérir.

 Inspiré du ROF